Sept conseils pour rester motivé en travaillant dans la vente

Sept conseils pour rester motivé en travaillant dans la vente

La vente est super-motivante : quand tu es salarié, tu pourras penser au potentiel de gain que tu pourras avoir en commissions et en primes chaque fois que tu réalises une vente. Quand tu es entrepreneur, tu penseras certainement à la croissance de ton entreprise et à son avenir qui ne peut devenir florissant qu’en réalisant de plus en plus de ventes.

Ca c’est l’idéal !

Le seul hic, c’est quand les choses ne vont pas comme tu l’aurais voulu : quand tu rates une, deux, trois, voire plusieurs ventes consécutives, quand tu n’arrives plus à décrocher de rendez-vous, quand tu passes à côté à cause d’une mauvaise qualification, quand tu n’arrêtes pas de rater tes présentations, etc. Bref, tout ça c’est des problèmes de maîtrise des techniques de vente, mais le résultat à court terme, c’est que si tu n’as pas la bonne psychologie, tu vas être démotivé(e), tu en auras marre et tu voudras changer de carrière.

Alors, la question c’est comment tu peux rester motivé quand tu es dans la vente ?

J’ai écris justement un article que j’ai publié sur le blog de Roger Lannoy à sa demande dans lequel j’ai donné sept conseils pour rester motivé en travaillant dans la vente.

Les conseils que j’ai donné sont simples à mettre en place et à la portée de tout le monde pour se motiver chaque jour et avoir le bon état d’esprit. En voici une synthèse.

 

Conseil N° 1 : Rappelle-toi que la motivation vient de l’intérieur

La motivation se crée, elle ne se donne pas. Tu crées ta propre motivation et tu la développes à l’intérieur de toi-même. Tu ne dois en aucun cas te démotiver quand un prospect te dit non, quand un client t’engueule, que tes concurrents se montrent trop agressifs ou quand ton patron ou tes associés te mettent la pression. Tout ça, c’est des facteurs extérieurs qui ne dépendent pas de ta volonté, au même titre que le soleil se lève à l’est, et se couche à l’ouest, et au même titre que les hirondelles migrent à la fin de l’automne vers des contrées plus chaudes. Certes, tu n’y peux rien, ce que tu peux faire c’est contrôler ta motivation car elle se crée à l’intérieur de toi.

 

Conseil N° 2 : Prends la température de ta motivation à chaque jour

Ta motivation doit être surveillée, au même titre que tu surveillerais la santé de ton enfant, mais au lieu d’utiliser un thermomètre, tu peux la mesurer en répondant en toute honnêteté à une question simple : « à quel point suis-je motivé aujourd’hui?« .

Le simple fait de te poser cette question t’incitera à y réfléchir, ton cerveau est conçu ainsi : il ne peux pas s’empêcher de réfléchir à une question. Et quand ta réponse est plutôt du genre : « pas trop », tu n’auras qu’à identifier les facteurs extérieurs qui baissent ta motivation et à remédier à cet état d’esprit avant qu’il n’empire.

 

Conseil N° 3 : Rappelle-toi de tes objectifs

Il y a une question supérieure à toutes les questions possibles et imaginables que tu peux te poser intérieurement : « Pourquoi je fais ça ?« .

Que tu sois un entrepreneur qui veut propulser son entreprise, ou un salarié qui veut faire une brillante carrière, le simple faite de te poser cette question t’aidera à dépasser toutes les difficultés qui pourraient entraver ton chemin dans la vente.

Signer ce contrat avec ce prospect difficile ne veut pas seulement dire plus de commissions sur ta fiche de salaire ou plus de marge dans ton résultat d’exploitation, mais ça veut peut-être dire des vacances de rêve avec la personne que tu aimes ou bien une assurance pour l’avenir de tes enfants. L’argent que tu vas gagner en plus si tu signes ce contrat n’est qu’un moyen, mais l’objectif c’est ce que tu souhaites faire en gagnant ce contrat.

Rappelle-toi toujours du pourquoi, de tes objectifs dans la vie, de tes rêves. C’est ce qui maintiendra ta motivation en toutes circonstances.

 

Conseil N° 4 : Ne procrastine pas

La majorité des gens passent par ça, surtout quand il s’agit de faire quelque chose de difficile ou de désagréable. En procrastinant, tu ne règles pas un problème, mais tu le décales tout simplement, pire encore, tu l’amplifies.

Ce qu’il faut faire pour ne pas procrastiner, c’est de devenir un pro de l’organisation et de la planification. Pour cela, je te conseille de revenir à mon article 10 habitudes pour devenir plus productif.

 

Conseil N° 5 : Maintiens-toi en forme

J’aime beaucoup la citation de Tony Robbins : « l’émotion est créée par le mouvement (emotion is created by motion) ». Alors pour maintenir ton mental au top de la motivation, tu dois maintenir ton corps grâce à l’exercice physique. Si tu es mal dans ton corps, tu seras mal dans ton mental, c’est étroitement lié. Si tu fumes, si tu consommes de l’alcool, si tu manges sans restrictions, si tu ne dors pas bien, forcément ton mental et ta motivation en seront affectés. Si au contraire tu es énergique, souriant(e), chaleureux(se), tu ne peux qu’être de plus en plus motivé.

 

Conseil N° 6 : Donne-toi des objectifs ambitieux et fais-toi des récompenses

Imagine un pilote d’avion qui n’a pas de destination précise, il va faire quoi d’après toi ? Tes objectifs sont ta destination, sans eux, tu vas tourner en rond et finir par te lasser. Si tu es salarié et qu’on te fixe un objectif de vente de 100 000, fixe-toi toi-même un objectif encore plus ambitieux, par exemple 120 000, et va le chercher, fais tout ce qui est possible pour aller le chercher, désire-le et visualise-le chaque jour, c’est le moyen le plus sûr pour l’atteindre.

Le mieux, c’est de diviser ton objectif en paliers et de t’offrir une récompense à chaque palier. Par exemple, un soin au SPA quand tu atteins les 30 000, une séance de massage quand tu atteins les 60 000, un dîner en amoureux ou entre amis pour fêter le palier des 90 000, et un stage de spéléologie pour les 120 000 !

Au pire, tu feras les 100 000 qu’on t’a demandé, tu seras alors « juste » normal, rien d’exceptionnel. Un vendeur exceptionnel explose ses objectifs car il vise plus haut. Donc fais pareil 🙂

 

Conseil N° 7 : Trouve-toi un copain vendeur ou constitue un groupe de vendeurs

Un copain vendeur ou un groupe de copains vendeurs peut être ton meilleur allié pour la traversée du désert si les affaires ne sont pas bonnes, et en même temps une excellente source de motivation.

Faire partie d’un groupe de vendeurs ou d’entrepreneurs (qui sont aussi des vendeurs, ne l’oublie pas 😉 ) qui ne sont pas forcément du même secteur que toi, t’aidera énormément car il y aura des challenges et des partages d’expériences. Cela rendra la vente plus amusante également car vous partagerez les anecdotes : tu vas rire et apprendre de tes échecs et des échecs de ton binôme ou des autres membres de ton groupe, tu vas apprécier l’auto-dérision et cela rendra ta vie de vendeur beaucoup plus facile, car tu ne prendras plus à coeur les échecs ou les difficultés que tu pourrais rencontrer.

 

Et toi, connais-tu d’autres façons de rester motivé ? Partage-les dans les commentaires 😉

Tahar Abid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois mes 2 ebooks pour devenir top-vendeur