Dix techniques pour gérer son stress au travail

Dix techniques pour gérer son stress au travail

Que tu sois salarié ou chef d’entreprise, tu peux ne pas être à l’abri du stress, les métiers de la vente sont par essence stressants : objectifs non atteints, clients qui râlent, patron pas sympa…

Si l’anxiété est rentrée dans les mœurs du monde du travail, le stress mal géré ou mal vécu peut devenir une source de malaise et avoir des répercussions graves sur ta vie professionnelle, personnelle et ta santé : troubles du sommeil, état de fatigue permanente, troubles de mémoire ou de concentration…

Je partage aujourd’hui avec toi ces dix techniques pour gérer son stress au travail. Suis-les et tu seras surpris du résultat :

 

1. Détends-toi et respire

Aussi évident que ça en a l’air, il faut se détendre dès que l’on commence à se sentir stressé. Il faut souffler (au vrai sens du terme). En effet, une respiration emballée ou saccadée est le signe que l’on commence à stresser. Quand tu sens que tu commence à respirer vite, il faudra que tu fasses une pause et essayes de retrouver une certaine maîtrise de toi-même.

Tu ne peux pas contrôler ton rythme cardiaque, à moins que tu sois déjà répertorié dans Guinness, ni même ta tension artérielle, mais ta respiration tu peux la contrôler.

Ferme les yeux et pense à quelque chose d’agréable, inspire lentement et profondément par le ventre pendant cinq secondes, retiens ensuite ton souffle pendant cinq seconde, puis expire profondément pendant cinq autres secondes. Il s’agit de la base des exercices de respiration, mais cela te fera beaucoup de bien.

 

2. Fais du sport

Et oui, il faut se bouger !

L’activité physique a de multiples bienfaits pour le corps et l’esprit. Si tu es soumis au stress, tu ressentiras immédiatement les vertus du sport dont les effets anxiolytiques et antidépresseurs sont connus.

Simplifie-toi la tâche et commence petit à petit, je ne te demande pas de t’inscrire tout de suite à une salle de gym ou d’aller courir un marathon : quelques pompes le matin, monter les marches de l’escalier au lieu de prendre l’ascenseur, faire une marche énergique pendant la pause déjeuner, te rendre au bureau en vélo si la météo le permet… autant d’exercices physiques simples, accessibles et tout aussi bénéfiques.

 

3. Bois moins de café

Le café contient la caféine, un puissant excitant naturel, et la surconsommation de café est vivement déconseillée pour les personnes stressée car il augmente le niveau d’excitation.

En consommant trop de café pendant la journée, cela causera une augmentation de ton rythme cardiaque, et en en consommant tardivement, cela contribuera à te provoquer des troubles du sommeil : deux conséquences dont tu peux t’en passer.

Ce conseil concerne aussi tabac et alcool, qui ont des effets non moins néfastes.

 

4. Ne reporte pas à demain ce que tu peux faire aujourd’hui

Quand l’anxiété devient paralysante, quand on devient stressé, l’on a tendance à repousser les décisions. Or il s’avère qu’il vaut mieux gérer les problèmes dès qu’ils se présentent, en une seule fois. Tu cocheras ainsi une case et pourras passer à autre chose.

Fixe-toi des objectifs atteignables un par un, et travailles-y, tu auras ainsi l’impression d’avancer dans ton travail (et c’est d’ailleurs la réalité).

Fais comme ferait un coureur au début d’un marathon : si tu te fixes comme objectif la ligne d’arrivée (à 40 kilomètres) tu auras l’impression de ne jamais pouvoir y arriver, mais si tu te dis que ton objectif c’est d’atteindre le prochain poteau téléphonique, ensuite le suivant, ensuite la prochaine borne kilométrique… tu avanceras plus motivé et plus sereinement.

Pour t’aider à mieux t’organiser, je te suggère de revenir à mon article 10 habitudes pour devenir plus productif qui synthétise la méthode Zen To Done.

 

5. Accepte d’être contrarié

Dans le monde du travail, des événements comme un conflit avec ton patron, ton collègue qui parle très fort dans l’open-space, un rendez-vous annulé, un client râleur… sont des contrariétés (parmi d’autres) pouvant constituer une source de stress.

Il faudra s’efforcer à accepter ces événements comme des faits, même s’ils sont contre-productifs. Il faudra surtout éviter de ruminer à tort certains problèmes des heures durant.

Dis-toi que cela ne vaut pas le coup : ton patron est déjà passé à autre chose, ton collègue ne l’a pas fait exprès, le rendez-vous annulé peut être fixé à nouveau, le client râleur a bien une raison pour être ainsi. Positive et accepte les contrariétés avec plus de philosophie !

 

6. Prends des pauses

Les pauses au travail s’imposent : pour discuter avec un collègue, rigoler, se reposer, déjeuner… Pendant ces pauses l’on coupe avec ses tâches professionnelles, on s’éloigne ainsi des sources de stress (le travail).

L’erreur courante c’est d’insister sur son travail en refusant de prendre une pause lorsque l’on sent la tête sous l’eau. Il s’agit d’une réaction totalement contre-productive : les pauses nous permettent de rester vigilent.

Surtout, profite bien des vacances qui constituent de grandes pauses et qui te permettront de te ressourcer.

 

7. Prends un peu de recul

Le stress crée un cercle vicieux : plus tu stresses, plus tu te sens submergé, plus tu te sens submergé, plus tu vas encore stresser.

Dans des cas pareils, il vaut mieux prendre un peu de recul. En résumé il faudra reprendre pied dans le monde réel pour ne pas se laisser déborder.

 

8. Positive

Les personnes stressées ont malheureusement tendance à assombrir encore plus le tableau. Au lieu de voir les choses telles qu’elles sont, elles les noircissent, ce qui ne fait que les enfoncer encore plus dans le stress.

Si ton patron te demande de refaire le slide 6 de ta présentation qui en compte 20, dis-toi qu’il en a validé 19 plutôt que de penser que tu n’as pas été à la hauteur. Tu verras ainsi ton travail sous un angle positif.

 

9. Recherche du soutien

Si tu prends conscience de ton stress, ne le garde pas pour toi tout seul, mais vas vers les autres et trouve une personne de confiance avec qui discuter : un collègue, un ami, un parent…

Tu peux également en parler à ton manager si c’est lui la source de ton stress, n’en sois pas gêné, c’est un être humain après tout !

Aborde le sujet sérieusement, dévoile tes sentiments, ton manager prendra certainement conscience et changera son comportement.

 

10. Fixe des limites

Il n’y a aucun mal à définir les limites de ce que tu peux faire, bien au contraire : dire à ton manager que telle mission ne relève pas de tes cordes, que tel dossier ne te revient pas, que tel délai est trop court… Dis-toi que ton manager a intérêt à ce que tout aille pour le mieux et n’a pas intérêt à ce que les gens craquent. Si ça va bien pour toi, alors ça ira bien pour lui également.

S’il n’est pas facile de dire NON, alors il est facile de subir le stress qui résulte du fait de ne pas avoir dit NON.

 

Tu as aimé cet article ? Partage-le avec des gens qui vivent des situations de stress, tu leur fera du bien 🙂

Tahar Abid

1 commentaire sur “Dix techniques pour gérer son stress au travail”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois mes 2 ebooks pour devenir top-vendeur